Comment se former aux médecines douces ?

Publié le : 29 juin 20224 mins de lecture

La médecine douce ou alternative est définie comme une gamme de thérapies médicales qui sont utilisées à la place des thérapies traditionnelles. Le domaine de la médecine alternative est de plus en plus accepté par la communauté médicale et les patients. Du Reiki à la médecine en naturopathie et tout le reste, ces carrières offrent des opportunités pour ceux qui s’intéressent à une approche non-conventionnelle des soins de santé. Il est possible de suivre des formations si vous voulez exercer dans la médecine douce.

La médecine douce : des multiples formations

Si vous êtes intéressé à étudier la médecine alternative, vous aurez le choix parmi un éventail de spécialités. Par exemple : les praticiens ayurvédiques proposent des traitements corporels entiers utilisant le nettoyage, la méditation guidée et les remèdes à base de plantes. Les naturopathes fournissent des soins primaires holistiques qui comprennent le diagnostic des patients, la prescription de remèdes à base de plantes et la réalisation de traitements. Les acupuncteurs utilisent des aiguilles spécialisées ou une pression à des points spécifiques du corps pour favoriser la guérison, réduire la douleur et améliorer la santé globale.

La médecine douce : la formation et l’éducation

Le type d’éducation dont vous avez besoin pour travailler dans le domaine de la médecine alternative varie considérablement et dépend de la ligne de travail que vous souhaitez poursuivre. Certains domaines, comme le massage, ne nécessitent pas de diplôme, mais plutôt une licence pour pratiquer. Les exigences en matière de licences de massage varient selon le pays. Au-delà de la licence, vous pouvez poursuivre une certification dans des domaines spécialisés du massage pour affiner vos compétences et mettre en valeur votre expertise. Il existe des dizaines de types de carrière qui nécessitent un baccalauréat ou une maîtrise. Les diététistes, par exemple, doivent détenir un baccalauréat pour pratiquer, tandis que les acupuncteurs ont besoin d’une maîtrise. D’autres carrières en médecine alternative, comme la naturopathie, nécessitent un doctorat.

La médecine douce : les accréditations

L’accréditation des écoles est similaire à l’octroi de licences en ce sens qu’il n’y a pas une seule agence qui donne son approbation pour la médecine alternative. Vous devrez faire des recherches pour savoir quelle agence supervise l’école et les programmes qui vous intéressent. Par exemple, si vous envisagez des programmes de docteur en naturopathie, assurez-vous que l’école est accréditée par le Conseil en éducation des naturothérapeutes. Pour ceux qui poursuivent la massothérapie, la commission d’accréditation en massothérapie approuve ces programmes d’études. Il est important de s’assurer que vous êtes inscrit dans une école et dans un programme accrédité. Une formation dans un programme accrédité, par exemple, est généralement requise avant de pouvoir obtenir une licence ou une certification dans votre spécialité.

Plan du site